Le programme de Pierrick Courbon (PS) est traversé par le souci de la solidarité, avec une mesure phare : la gratuité des transports. Il surprend avec un thème marqué à droite : la sécurité.

De tous les candidats à la mairie de Saint-Étienne, Pierrick Courbon présente sans doute le programme le plus complet. Ses propositions couvrent un grand nombre de domaines, de la sécurité à la culture. Et ce, de façon relativement concrète. Il se distingue aussi avec l’une des propositions les plus spectaculaires : la gratuité des transports en commun (lire notre article « Transports en commun : demain on roule gratis ! »). D’autres mesures marquent son identité sociale : municipalisation de l’eau, création de cent places de crèches, droit à l’hébergement d’urgence pour les migrants.

Audace et limites

Certaines en revanche dissimulent mal leurs limites sous leur apparence audacieuse, comme le permis de louer un logement. Si l’on en comprend le but, celui de lutter contre les marchands de sommeil très présents à Saint-Étienne, on saisit mal ce qu’elle pourrait changer pour eux : ces derniers agissent de toute façon dans l’illégalité, et continueront à le faire. Cela risque en revanche de compliquer la vie des propriétaires. Deux autres mesures originales pourraient se révéler plus judicieuses : le tiers-payant énergétique et la tarification différenciée de l’eau.

La première consiste pour la municipalité à prendre en charge les frais de rénovation des logements, afin de favoriser la rénovation thermique, puis de collecter l’ensemble des aides existantes auprès des divers organismes (ANAH, département, etc.). La deuxième propose d’instaurer des tarifs gratuits et très accessibles pour la quantité d’eau nécessaire aux besoins vitaux (boire, se nourrir, se laver) et des tarifs plus élevés pour les consommations de confort.

Ecologie et social

Globalement on peut noter un effort particulier dans deux domaines, l’écologie et le social. Ce dernier point le distingue du programme d’Olivier Longeon (EELV), où l’aspect social est peu présent. Son programme met aussi en valeur un sujet plutôt inattendu de la part d’un candidat socialiste jusque-là plus proche de Benoît Hamon que de Manuel Valls : la sécurité. De façon assez étonnante, la partie de son projet titrée « Saint-Étienne solidaire et humaine » s’ouvre par un chapitre consacré à… la police.

Le candidat l’introduit en faisant une description de la ville qui semble sortie d’un film d’horreur ou d’un discours de Laurent Wauquiez : « Dans notre ville, le sentiment d’insécurité est grandissant. Les incivilités et les faits divers y sont devenus monnaie courante, tout comme les trafics de stupéfiants, qui créent un climat anxiogène. » Pour reconnaître aussitôt qu’il ne pourra pas changer grand-chose : « la sécurité publique est d’abord de la responsabilité de l’État avec la Police nationale ».

Novlangue

Et enchaîner avec des propositions qui soit ne relèvent pas des pouvoirs du maire (la « mise en place de mesures de justice restaurative », par exemple, est du ressort des juges) soit tentent de dissimuler leur vide par des formules de novlangue caractérisée : « démarche de co-construction de la sécurité publique », « coopération renforcée et respectueuse du rôle et des missions de chacun », « diagnostic partagé », « apaisement des relations sociales », « collaboration « gagnant gagnant » avec l’État », « continuum de sécurité publique », etc.

Enfin, et ce n’est pas la moindre critique, valable également pour les autres candidats, il est regrettable qu’à l’exception notable de la gratuité des transports et de l’évocation de suppressions de postes de fonctionnaires municipaux « dans la chaîne hiérarchique », ses propositions ne soient accompagnées ni de l’estimation de leur coût ni des pistes de financement. Une façon comme une autre d’illustrer la fameuse citation du « petit père Queuille« , reprise en son temps par Pasqua : « Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ».

LES TROIS MESURES LES PLUS MARQUANTES

  • Gratuité des transports en commun
  • Municipalisation de la gestion de l’eau
  • Ouverture de cent places supplémentaires en crèches

MESURE LA PLUS ORIGINALE

  • Tiers payant énergétique pour les propriétaires les plus modestes (prise en charge par la mairie des frais de rénovation, avant de collecter l’ensemble des aides à la rénovation existantes auprès des divers organismes)

MESURE LA PLUS ABRACADABRANTESQUE

  • « Développer un héritage sportif, social et territorial aux jeux olympiques de 2024 »

PRINCIPALES MESURES PAR DOMAINES

ÉCOLES – CRÈCHES

Création d’une nouvelle école sur le site de la Charité

Création de 100 places supplémentaires en crèches

Remise en place de l’heure d’étude gratuite

Création d’un poste d’Atsem supplémentaire par école maternelle

Restauration scolaire 100% bio et locale

Création d’une« journée des parents » lors de laquelle les parents pourront manger avec leurs enfants à la cantine

Développement de maisons d’assistantes maternelles associatives

DÉMOCRATIE LOCALE – GOUVERNANCE

Municipalisation de la gestion de l’eau

Mise en place d’un « droit d’initiative citoyenne » pour saisir le conseil municipal et inscrire un sujet à son ordre du jour

Suppression de postes d’employés municipaux dans « la chaîne hiérarchique »

Baisse de 20% de l’indemnité du maire

Limitation à deux mandats exécutifs successifs

Possibilité de payer des services municipaux avec la monnaie locale, le lien : cantine, droits d’entrée des équipements

Transformer la Bourse du Travail en Maison du citoyen

TRANSPORTS

Gratuité des transports en commun (coût estimé : 25 millions d’euros – financée par des baisses de subventions et annulations de projets)

Création de parkings relais aux quatre principales entrées de ville et de navettes rapides pour les relier au centre.

Piétonisation de certaines rues dans l’hyper-centre

Création de pistes cyclables en site propre

ENVIRONNEMENT – CADRE DE VIE

Instauration d’un « permis de louer » (autorisation de mise en location ou relocation de logements)

Création d’un parc de loisirs avec plan d’eau sur le site Jean Marc

Instauration d’un tiers-payant énergétique pour les propriétaires les plus modestes (prise en charge par la collectivité des frais de rénovation, avant de collecter l’ensemble des aides à la rénovation existantes auprès des divers organismes)

Instauration d’une 3e poubelle pour la collecte des biodéchets alimentaires

Rétablissement de la brigade environnement de proximité

Création d’une régie agricole municipale bio

SANTÉ – PERSONNES ÂGÉES

Création d’un centre de santé géré par la commune

Création des postes d’aides-soignants et d’agents d’entretien dans les ehpad municipaux.

Ouverture de places d’hébergement municipales pour les personnes âgées en perte d’autonomie

SOCIAL – SOLIDARITÉ

Instauration d’une tarification solidaire de l’eau : tarifs gratuits et très accessibles pour la quantité d’eau nécessire aux besoins vitaux (boire, se nourrir, se laver), plus chers pour la consommation de confort (piscine…)

Création de places supplémentaires à l’asile de nuit

Domiciliation administrative des personnes à la rue

Droit inconditionnel à un hébergement d’urgence pour les migrants

Aide financière aux familles les plus fragiles pour l’acquisition de licences sportives et pour l’accès à la culture et aux loisirs

Développement un réseau d’épiceries solidaires dans tous les quartiers de la ville

SÉCURITÉ – POLICE

Implantation d’une nouvelle caserne de la gendarmerie nationale dans le quartier du soleil

Ouverture d’antennes de la police municipale dans les quartiers

Municipalisation de la fourrière automobile

CULTURE

Ouverture d’une médiathèque dans le secteur nord de la ville

Ancienne école des beaux-arts consacrée aux arts plastiques et arts de l’image

Réorganisation de la biennale du design, modification de la gouvernance de La Comète et réorientation du projet culturel de l’opéra

Expérimentation de nouveaux horaires d’ouverture pour les médiathèques (nocturnes, dimanches)

Politique de festival orientée vers des « disciplines nouvelles » : « poésie, musique électronique, humour, cinéma »

EMPLOI – ÉCONOMIE

Création d’une Cité de l’économie sociale et solidaire

Multiplication par deux le nombre de stagiaires dans les services municipaux

Instauration d’une taxe sur les friches commerciales

VIE SPORTIVE ET ASSOCIATIVE

Prendre en charge la taxe d’habitation pour les locaux des associations qui y sont nouvellement assujettis.

Développer un héritage sportif, social et territorial aux jeux olympiques de 2024

Construction d’un vélodrome

Création d’un boulodrome