Cattenoz

Dimanche 15 juillet 2018, dans son homélie diffusée en direct sur France Culture, l’évêque d’Avignon, Jean-Pierre Cattenoz, s’en est pris à la mémoire de Simone Veil et à son entrée au Panthéon :

 » Je vous avoue que j’ai pleuré il y a quelques semaines en voyant conduire au Panthéon de la République le corps de celle qui a permis la légalisation de l’avortement. «  (21’27)

Quelques minutes auparavant, dans un tissu de grosses ficelles réactionnaires dignes d’un Zemmour aviné en fin de banquet, l’évêque attribuait tous les maux de notre monde actuel à mai 68 et à son slogan « Il est interdit d’interdire ».

Posons-lui alors une question : n’est-ce pas le vent fou libertaire de mai 68 qui permet aujourd’hui à un médiocre prélat d’insulter la République et l’une de ses héroïnes sur une radio de service public ?

Luc Chatel