bethune-mosquee-620x400« « Ce n’est pas le premier incident : des ouvriers ont été caillassés, des pieds et des têtes de porc ont été jetés par-dessus la palissade… », raconte Yassine Brahim, président de l’Association des musulmans de l’agglomération béthunoise.

« Nous n’avons pas ébruité ces incidents pour ne pas perturber la campagne », reconnaît Stéphane Saint-André, député (PRG) et ancien maire battu aux élections de mars 2014, présent à la conférence. « Ce projet de mosquée, c’est moi qui en ai délivré le permis de construire, mais ce n’est pas ça qui m’a coûté mon élection », assure-t-il.

Son successeur, Olivier Gacquerre (UDI), partage l’émotion de ses concitoyens : « Nous avons dès que possible fait effacer le tag. Je connais bien le quartier du Mont-Liébaut, dont je suis un enfant, confie-t-il. Je défends ce multiculturalisme, ce brassage. Je suis moi-même catholique et ma femme musulmane. La mosquée sera un lieu cultuel, pas de prosélytisme. » »

( Extrait d’un article du Monde du 17 /01/2015 )