1-5-million-de-participants-a-paris-afpExtrait de l’entretien accordé par Régis Debray à Anne Sinclair sur Europe 1, samedi 10 janvier 2015 :

« (…) On dit parfois que quelque chose meurt en nous quand un ami s’en va, je crois qu’en fait, au contraire, quelque chose se réveille. Et ce qui se réveille, c’est un certain sentiment d’orgueil, parce que ces amis sont morts au champs d’honneur, mais aussi parce que le pays a réagi, que la pulsion de mort des uns a réveillé la pulsion de vie des autres. (…) »