Des salariés du quotidien les Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA) manifestent le 24 mai à l’occasion de l’assemblée générale, à Strasbourg, du Crédit Mutuel, propriétaire du titre (et de 10 autres quotidiens régionaux, dont le concurrent, l’Alsace).  Ils interpellent le patron du Crédit Mutuel, Michel Lucas, sur le flou qui entoure ses projets. Les journalistes redoutent notamment la fusion de l’Alsace et des DNA en un seul titre, comme cela a été annoncé récemment par la direction du groupe.

Voici le texte publié par le Syndicat National des Journalistes :

« Parce que le Crédit Mutuel est une banque à qui parler, parce que nous voulons nous faire entendre, nous manifesterons vendredi 24 mai à l’assemblée générale de notre actionnaire, la foire européenne, quartier du Wacken, à Strasbourg. Pour dire que nous voulons une gestion plus transparente des DNA et des autres titres du groupe, une gestion qui prenne les salariés pour autre chose que des « variables d’ajustement ».

Nous manifesterons pour préserver les emplois aux DNA, mais aussi dans l’ensemble du groupe. Des emplois menacés rappelons-le par les synergies que met en place notre actionnaire à qui parler. La fusion programmée des DNA et de l’Alsace ne doit pas laisser des salariés sur le carreau. Elle ne doit pas non plus jeter aux orties le pluralisme de la presse en Alsace.

Nous nous opposons à l’approche choisie par notre actionnaire, qui semble limiter son expertise aux finances et à l’informatique. Monsieur Lucas, les entreprises de presse ne sont pas seulement des comptes d’exploitation. Ce sont aussi des hommes et des femmes qui les font exister.

Cette action, lancée par le Syndicat National des Journalistes, est ouverte à toutes les organisations syndicales et à toutes les catégories du personnel. »